Le cabinet de recrutement branché

Il était une fois, il y a quelques années, une jeune femme, 20 ans ans et des poussières (spéciale dédicace Didier. Van Cauwelaert, pas Joeystarr, bande de …).

Fraîche et pleine de bonne volonté. Et d’illusions sur le monde aussi.

Doux Jésus, tant d’illusions, perdues les unes après les autres à la faveur de rencontres… comme celle-ci notamment.

J’ai rendez-vous ce jour-là avec un cabinet de recrutement spécialisé dans la com. C’est dire l’ampleur de ce qui m’attend…

Bah si, déjà une boîte dans la com, ça peut être folklo, mais un cabinet dont l’objet est de recruter, pour des boîtes de com, des profils idoines, on frise le sublime.

Je me pointe telle une première communiante, sourire aux lèvres et CV bien révisé.

Je me suis toujours demandé si les autres avaient besoin comme moi de « réviser » leur CV avant de passer un entretien. C’est quand même aberrant de devoir apprendre par coeur des trucs qu’on a faits soi-même, non?

Ca me fait penser aux profs de danse qui t’apprennent une chorégraphie, butent sur un mouvement, se retournent vers le groupe et disent:
« Laissez-moi 2 secondes, faut que je retrouve comment on fait »
C’est toi qui l’as chorégraphié!!! T’es folle ou quoi?!

Bref, j’avais révisé ma vie.
La fille m’accueille, en robe de cuir. J’avais pas l’air con avec mon pantalon de tailleur noir.

Elle est grande, élancée, genre « je sais ce que je veux dans la vie ».
Elle a une coupe courte qui dit « T’inquiète pas que je sais que mon visage est tellement beau qu’il supporte à l’aise une coupe à la garçonne ».

Elle me dit: « Suivez-moi, on va descendre en bas ». Autant dire que ça m’a coûté sévère de ne pas l’ouvrir (rester muette devant « descendre en bas » pour moi, c’est comme de demander à une japonaise de ne pas prendre de photos. Challenge), mais j’ai été nickel, je l’ai fermée (ma bouche) et je l’ai suivie (la fille).

On s’est assise l’une en face de l’autre dans des canapés moelleux, ambiance « dans la com, on prend soin de nos fesses (remarque, quand tu mets des vieux pantalons tout mous, tu t’en fous, mais quand tu portes des robes moulantes en cuir, t’as plutôt intérêt à bichonner ton derrière) et elle a commencé son interrogatoire.

Hyper classique au demeurant, donc limite décevant. Et en même temps la  tendance à poser des questions absurdes pour déstabiliser le candidat (genre les questions complètement tordues posées en entretien chez Apple), ça n’a pas de sens, on est d’accord.

Donc l’entretien se déroule correctement et la fille en vient à m’expliquer ce que le client cherche.

Je suis toute ouïe.

« – Un brain ».

Je suis toute ouïe.

Devant mon absence de réaction, elle recommence:

« – Un brain » (elle prend l’accent maintenant).
Ils cherchent un brain. Vous comprenez? »

Bah non là, telle que tu me vois, quand je fais des yeux de poisson mort et que je reste la bouche grande ouverte, c’est que je ne comprends pas.

« – Un cerveau quoi ».

Oui, non, alors pardon mais je parle anglais Jacqueline, suffisamment en tous cas pour traduire le mot « brain », merci bien.

Mais c’est-à-dire? Ils veulent pas recruter une abrutie, c’est ça?

Mais ils sont révolutionnaires dans cette agence dis-moi!!!
Les mecs ont insisté pour que vous recrutiez quelqu’un qui n’est pas stupide?!

Ils ont rédigé la fiche de poste, détaillé toutes les missions qui seraient confiées à la nouvelle recrue, budgétisé le job, puis vous ont transmis toutes les infos, en finissant par:
« Mais attention, s’il y a une chose à retenir, c’est qu’on veut quelqu’un de pas stupide ».

Mais qui sont ces gens???!!!

Bon je ne le saurai jamais car ma tête de poisson mort a dû décourager la robe de cuir, qui s’est dit « ah non, là, j’ai pas un brain, j’ai une ahurie dans un pantalon mou ».

J’ai pas été prise.

Publicités

5 réflexions sur “Le cabinet de recrutement branché

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s