Fin de vacances

Tout va toujours bien.
Enfin on vient de réserver le taxi pour l’aéroport et d’acheter les sandwichs pour l’avion donc j’imagine que je peux prendre ca comme un signe de départ imminent.

C’est dommage, je commençais à me sentir chez moi.

Du coup j’ai dit au revoir à notre vendeuse de fruits et légumes qu’on a côtoyée matin et soir pendant 15 jours. Tellement ses produits sont bons (et peu chers: ca va faire bizarre de revenir à du dégueulasse hors de prix), tellement ces gens sont gentils, et tellement c’est un kif d’avoir ses habitudes dans un village.

C’est vrai, les gens sont incroyablement gentils. D’abord ils s’extasient sur mon fils en nous faisant remarquer à quel point il est beau. J’en suis consciente mais c’est toujours agréable à entendre. Et en France – par pudeur peut-être? – on ne nous arrête pas dans la rue pour nous le dire. Ici, si.

Et puis ils sont bucoliques.
Hier en rentrant de la plage, on est tombés sur une procession religieuse, avec en tete de cortège un mec qui portait une immense croix, suivi par des dizaines de gens, vieux pour la plupart, avec le visage buriné. Ils remontaient vers le château en chantant des trucs traditionnels sûrement (j’ai pas reconnu Britney Spears). C’était bucolique.

S’il n’y avait cette enfant discordante au-dessus de nous, je crois que le tableau serait intersidéralement un kif.
Mais – et c’est peut-être mieux comme ça – ce truc beuglant toute la journée, peut-être un an ou un an et demi, me donne envie de lui briser le cou. Je sais c’est scandaleux. Mais c’est elle qui a commencé.
Tu me diras, c’est plutôt ses parents à qui il faudrait déboîter l’épaule.
Mais vous faites quoi les gars??? Vous vous faites les ongles des pieds? Vous avez quelque-chose de plus important à gérer que cette gosse qui hurle toute la journée?? Ou bien, de cette gamine qui crie à faire péter des vitres, semble t-il à la moindre contrariété, qu’elle a l’air d’avoir souvent, de cette gosse contrariée donc, vous ne faites plus grand cas et vous avez, comme on dit, renoncé à lui faire retrouver figure humaine. Ou encore c’est votre façon de l’éduquer. A la dure. Tu vas comprendre que la vie est une jungle mon petit.
D’accord, c’est votre problème, pas de jugement. Mais dans ce cas-là faut rester chez vous les gars.

Enfin vous me facilitez le départ, donc en un sens je vous suis reconnaissante.
Voire même comme on dit à Argelès-sur-Mer, je réalise que ma tarée de voisine à Paris ne crie pas si fort.

Je repars fière de mon petit Haricot, devenu tout noir (un haricot noir donc) et si à l’aise dans l’eau, qu’il en a même retrouvé ses reflexes de drague (il t’en a alpagué une ou deux hier, j’en étais gênée).

Je repars aussi probablement délestée de quelques kilos tellement j’ai sué dans la côte. C’est pas une expression.
Si tu veux descendre à la plage, sache qu’il faudra en remonter.  J’ai sué comme un boeuf, chaque jour, pour remonter la côte en plein soleil, avec les 8 kg de Haricot en bandoulière et mon sac de plage qui pèse un âne mort.
J’ai malgré tout tenu à remonter d’un pas alerte, telle la danseuse qui – en dépit d’aventures physiques recentes – n’a rien perdu de sa superbe, mais au fond de moi je mourais.

Les gens regardaient l’enfant, tout content de se faire transporter, avec son petit bob blanc et ses lunettes de soleil,, et en levant les yeux m’apercevaient, haletante, dégoulinante, à deux doigts de l’attaque cardiaque.

Les regards m’amusent beaucoup parce qu’ils font inévitablement le même trajet: la mère… rousse, le père… noir. « Mais donc la tête du petit c’est quoi?? ». Et hop regard descendant vers le petit en question.
Et sourires complices, voire esquisse de clins d’oeil genre « vous avez osé, chapeau les gars ».

Nous repartons donc, remplis de sourires, de soleil et d’amour.

Et pas rancuniers.
On a laissé un rouleau de PQ.
Parfumé.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s