Le mythe du dernier moment

L’été dernier, on a voulu tester le concept du « dernier moment ». L’idée c’était « Au diable les préparatifs des semaines à l’avance, on est jeunes, on est fous!!! ».

On est cons oui, surtout.

Tu sais ce que c’est le dernier moment en août?  Ca n’existe pas en fait; ça n’est pas possible. Enfin si c’est possible: mais uniquement pour la catégorie « WILD » de la population. Catégorie INSEE qui rassemble, âges et catégories socio-professionnelles variés, des gens qui peuvent vraiment se permettre l’improvisation. Des jeunes sans attaches, des audacieux sans craintes, des gens libres sans contraintes, et des riches. Breaking news: nous ne sommes RIEN de tout cela. Nous avons un enfant en bas-âge, des envies précises et un budget limité. Déjà, commencer à regarder 6 mois avant, c’est compliqué, mais 15 jours avant, autant te dire que tu as plus de chances de gagner les JO en triathlon.

Continuer la lecture de Le mythe du dernier moment

Publicités

Quand il fait froid

J’ai l’habitude de ce métier mais aujourd’hui j’ai craqué. Il faisait trop froid, la situation était intenable. J’ai fini la journée en pleurant. Pas quelques larmes discrètes ma Jeannine, non: un torrent. Des larmes en cascade, incontrôlables et indissimulables. Mes collègues étant ce qu’ils sont – exceptionnels – ils m’ont consolée. Pas jugée une seconde sur le manque de professionnalisme que ces larmes seraient susceptibles de révéler. Certains naïfs ou abrutis pérorent sur le fait que les « métiers d’aide » se doivent de garder une certaine distance, que la compassion est nécessairement mesurée. L’affection est un gros mot dans nos métiers. On a une carapace, et c’est théoriquement ce qui permet de faire le job correctement. Ce soir ma carapace s’est fissurée.

Continuer la lecture de Quand il fait froid