Pôle Emploi en stilettos

Ce matin j’ai dû retourner à Pôle Emploi. J’y étais passée hier aux alentours de 11h, après avoir effectué quelques achats, rapport à notre proche départ en vacances très loin. Je m’étais pointée comme une fleur fraîche devant la dame du comptoir, elle m’avait dit: « Il fallait être là à l’ouverture il y 2 heures ». Mes maillots de bain tout neufs et moi, on est repartis.

Je me suis donc réveillée aujourd’hui avec la ferme intention de recommencer, et réussir, cette opération ô combien délicate. Je dirais « cette bonne grosse galère » même. J’ai  commencé à me raidir de stress dès le réveil. J’y pensais sous la douche (il faut y être à l’ouverture, il faut y être à l’ouverture) avec ce sentiment d’urgence que seuls ceux qui ont expérimenté une visite à Pôle emploi, la CAF ou les impôts connaissent. J’ai sauté dans ma voiture à 8h46, j’ai même baissé le son de France Info pour rester focus et, arrivée à destination,  j’ai prié tous les dieux du stationnement pour qu’une place se libère rapidement. C’est ce qui s’est produit (ça s’appelle « Faire une demande à l’Univers »).

Ne voulant pas que ce passage chez Pôle Emploi donne le ton de ma journée, je m’étais habillée comme si je l’enchainais avec un rendez-vous d’une haute importance. Jeans 7/8ème, sac porté au coude, stilettos et joli bun. Une allure de dingue. Il y aurait eu un casting pour Sex in the City, je décrochais un rôle (et un gros).

Alors que je marchais, conquérante, prête à dévorer le monde – ou du moins un conseiller Pôle Emploi –  je me suis aperçue que le trottoir penchait dangereusement vers la gauche. Dans cette partie de la ville, pas la plus chic, on avait installé la CAF, Pôle Emploi et je ne sais quels autres endroits de torture, mais on n’avait pas jugé bon d’aplanir les bosses qui jalonnent les trottoirs tout de guingois. Je marchais donc, perchée sur mes talons de 10, bien décidée à arriver vivante. En vrai, mon trajet ressemblait à un parcours de Koh Lanta. J’essayais de me concentrer en imaginant Denis Brogniart m’accueillir à la porte enfin atteinte et m’assener avec la dureté qu’on lui connaît: « Vous avez failli dans l’épreuve de marche en stilettos sur un trottoir penché. Les aventuriers ont décidé de vous éliminer et cette sentence…  est irrévocable ».

Bref je ne les ai pas vus arriver: une trentaine de personnes, débarquant d’en face et s’engageant dans la rue pour, de toute évidence, se rendre au même endroit que moi. En talons plats. Ils étaient beaucoup mieux armés pour l’aventure, ils allaient me passer devant, c’était sûr. Se faire doubler par 30 personnes juste avant l’arrivée, quelle loose. J’ai redoublé d’efforts. Au diable les ampoules et les courbatures aux fesses; j’ai mis toute l’énergie qui me restait pour parcourir les derniers mètres en étant la plus rapide et j’ai touché la porte, en sueur et du bout des doigts, juste avant la dame qui menait le cortège des chômeurs d’en face. Je me suis faufilée et me suis dignement positionnée en premier dans la file qui, en un quart de secondes, s’était déjà tellement allongée qu’elle menait ses derniers membres au-delà de la porte d’entrée, sur le trottoir penché, mais j’étais arrivée.

Tout s’est parfaitement déroulé: Christiane de Pôle Emploi a « fait le nécessaire pour régulariser » ma situation. L’ambiance était franchement détente tellement j’étais euphorique de ma victoire à l’épreuve de course; du coup j’ai raconté à Christiane qui m’a reluquée de haut en bas avec un air admiratif. On a bien rigolé. S’en est suivie une petite discussion sur les cors aux pieds et une demi-heure plus tard, j’étais repartie vers la vraie vie, toute guillerette. J’ai parcouru le sentier à bosses de Koh Lanta dans l’autre sens mais, parvenue à ma voiture, j’ai aperçue une pervenche en train de déposer un procès verbal sur ma voiture. Dans ma précipitation j’avais oublié de mettre de l’argent dans le parcmètre.

Je suis repartie voir Christiane pour lui proposer un café.

Publicités

6 réflexions sur “Pôle Emploi en stilettos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s