Avoir un enfant : tout ce qu’on t’a dit est faux

On m’a toujours présenté la maternité comme une suite d’abandons.

Abandon des grasses matinées, des nuits paisibles, du ciné, des restos, des moments à toi.

Plus de vie sociale.

Plus de vie sexuelle non plus d’ailleurs. Continuer la lecture de Avoir un enfant : tout ce qu’on t’a dit est faux

Publicités

Lettre à mon fils

 Mon bébé,

Tu as eu ton premier éclat de rire hier, à 3 mois et demi.

Les larmes me sont montées aux yeux. Entendre ce sursaut de joie et voir l’étonnement dans ton regard de ce rire sonore et inconnu m’ont émue à en pleurer.

Je ne savais pas que je t’aimerais autant. Continuer la lecture de Lettre à mon fils