Ikea t’es pas sympa

Hulk un peu énervé

On avait acheté un appart. L’appart il allait se construire et après ce serait à nous de mettre une cuisine dedans. Beau challenge comme qui dirait. Un peu génial comme perspective (= on peut tout faire) mais un peu vertigineux aussi (= y a trop à faire).

Je me souviens qu’au début de la construction de l’immeuble, au moment où nous avons choisi les sols de l’appart, le monsieur qui était là pour nous conseiller se trouvait être un spécialiste de l’architecture intérieure. Ce jour-là il nous a dit: « Ah mais ne traînez pas! Certes il vous reste un an et demi mais le temps passe à une vitesse…au moment où vous vous apercevrez qu’il ne vous reste plus que quelques mois, ce sera déjà trop tard. Ca prend un temps fou de faire une cuisine! ». Ni une ni deux j’ai mis un coup de pression à l’Homme (un de plus, oui) et nous avons, séance tenante, programmé tous nos week-ends chez la quasi totalité des cuisinistes de ce pays. Hormis tous ceux dont le budget nous faisait dépasser le PIB du Gabon. Il restait Ikea donc.

Continuer la lecture de Ikea t’es pas sympa

Quand l’inspiration te prend

Great news Jeannine: avec l’Homme on a acheté un appart. On passe propriétaires comme ils disent. On change de niveau. On est promus par la vie.

On l’a acheté il y a mille ans, sur plan. A l’époque je m’étais dit: Appart neuf = terrain vierge. Page blanche pour ma créativité sans bornes. Enfin, après tant d’années de location qui avaient bridé mon imaginaire, j’allais pouvoir m’exprimer, que dis-je, m’épanouir dans toute la grandeur de mon inspiration.

J’avais en tête un salon blanc immaculé avec un mur vif peint dans la couleur Pantone de l’année, avec un nom hyper recherché style « Tropique ensoleillé » (vert quoi). Les gens se seraient extasiés en pénétrant dans le living-room (quand un mur de ton salon est peint en tropique ensoleillé, on ne parle plus de salon mais de living-room) et auraient pensé « Est-elle douée quand même! » (quand un mur de ton salon est peint en tropique ensoleillé, les gens te respectent et te parlent comme si tu étais La Pompadour).

Continuer la lecture de Quand l’inspiration te prend