Le mythe du dernier moment

L’été dernier, on a voulu tester le concept du « dernier moment ». L’idée c’était « Au diable les préparatifs des semaines à l’avance, on est jeunes, on est fous!!! ».

On est cons oui, surtout.

Tu sais ce que c’est le dernier moment en août?  Ca n’existe pas en fait; ça n’est pas possible. Enfin si c’est possible: mais uniquement pour la catégorie « WILD » de la population. Catégorie INSEE qui rassemble, âges et catégories socio-professionnelles variés, des gens qui peuvent vraiment se permettre l’improvisation. Des jeunes sans attaches, des audacieux sans craintes, des gens libres sans contraintes, et des riches. Breaking news: nous ne sommes RIEN de tout cela. Nous avons un enfant en bas-âge, des envies précises et un budget limité. Déjà, commencer à regarder 6 mois avant, c’est compliqué, mais 15 jours avant, autant te dire que tu as plus de chances de gagner les JO en triathlon.

Continuer la lecture de Le mythe du dernier moment

Publicités

Quand l’inspiration te prend

Great news Jeannine: avec l’Homme on a acheté un appart. On passe propriétaires comme ils disent. On change de niveau. On est promus par la vie.

On l’a acheté il y a mille ans, sur plan. A l’époque je m’étais dit: Appart neuf = terrain vierge. Page blanche pour ma créativité sans bornes. Enfin, après tant d’années de location qui avaient bridé mon imaginaire, j’allais pouvoir m’exprimer, que dis-je, m’épanouir dans toute la grandeur de mon inspiration.

J’avais en tête un salon blanc immaculé avec un mur vif peint dans la couleur Pantone de l’année, avec un nom hyper recherché style « Tropique ensoleillé » (vert quoi). Les gens se seraient extasiés en pénétrant dans le living-room (quand un mur de ton salon est peint en tropique ensoleillé, on ne parle plus de salon mais de living-room) et auraient pensé « Est-elle douée quand même! » (quand un mur de ton salon est peint en tropique ensoleillé, les gens te respectent et te parlent comme si tu étais La Pompadour).

Continuer la lecture de Quand l’inspiration te prend

Je suis Arielle Dombasle

La belle actrice Arielle Dombasle

Débarrassée de quelques kilos et autres contingences liées à un tout petit enfant (8 kg de matos pour se déplacer, où que tu ailles, avec un enfant en bas âge), rapport au fait que l’enfant a grandi, pas qu’on s’en est débarrassé évidemment, j’avais la ferme intention de revenir à mes fondamentaux: mon look.

C’est quand même un des sujets qui m’intéresse le plus dans la vie (oui Jeannine, je suis quelqu’un d’on ne peut plus superficielle. Paris Hilton à côté, c’est BHL). Le fait de pouvoir me replonger dans les délices d’une garde-robe estivale, dans laquelle j’allais pouvoir piocher à loisir, sans me soucier de contraintes physiques (eu égard à quelques souffrances passées) me réjouissait à l’avance lorsque je préparai ma valise.

Enfin un été où j’allais pouvoir déambuler, la jambe légère et la bouche entrouverte (en hommage à Arielle Dombasle), à travers les rues ensoleillées et sur les plages dorées de Sardaigne.

  Continuer la lecture de Je suis Arielle Dombasle