La rentrée du Haricot – 1/2

femme pratiquant le yoga et la position du lotus

Alors Jeannine, à Mois+1, cette rentrée du Haricot, qu’est-ce qu’on en pense? Du mal mon petit, du mal. Pour être honnête je me tâte sur la possibilité de le retirer de l’école. Je crois que cette institution de dégénérés n’est pas faite pour nous. Ni pour lui, ni pour ses parents. En un mois elle a transformé notre fils en asticot perpétuellement vénère, grossier et impertinent. Le bon côté serait qu’elle lui a appris des comptines. Qu’est-ce que tu penses? Petit con mal élevé mais qui connaît plein de comptines, vaut le coup ou pas ?

Continuer la lecture de La rentrée du Haricot – 1/2

Publicités

Rentrée des classes

petit garçon qui fait sa première rentrée des classes

Ca y est, j’ai fait ma pré-rentrée des classes!!! Pas vraiment pré-rentrée, disons réunion pour préparer celle de septembre. Et pas vraiment la mienne, plutôt celle de Haricot.
Mais j’étais en transe, et je le suis encore à l’heure où j’écris ces lignes (sachant que c’était il y a quatre jours, je te laisse imaginer l’état de mon corps). Donc Haricot rentre en maternelle en septembre. Je te dirais bien que ça nous a fait un choc mais ce serait mentir, rapport au fait qu’on attend (tous) ce moment depuis deux cents ans environ. C’est simple, depuis qu’il sait parler, il demande quand il ira à l’école (je fonde d’immenses espoirs en cet enfant. Ca sent l’ENA à plein nez). L’école est en bas de la maison, je crois que l’enfant a déjà repéré son porte-manteau puisqu’on passe devant la fenêtre qui laisse voir les porte-manteaux quatre fois par semaine. Le matin il guette ses congénères qui entrent dans l’école en laissant couler un filet de bave tellement il aimerait en être et je le soupçonne de s’être déjà présenté aux maîtresses et aux ATSEM derrière mon dos. Bon, il est impatient. Dieu, faites que la réalité soit à la hauteur du fantasme (rare …).

Continuer la lecture de Rentrée des classes

Abnégation parentale

Ce matin on était à la plage Jeannine. Il faisait un temps de toute beauté ; le soleil dardait ses rayons aveuglants sur nos serviettes ensablées et on était pas mal. On est en Martinique depuis 4 jours, faut dire ; ça aide à être pas mal. Depuis, on écume les plages de la région, comme d’autres les boîtes de nuit. Plage, resto, plage. Dans 3 jours on n’a plus une thune ni un bout de peau sans coups de soleil mais entre-temps on aura été pas mal. L’enfant s’acclimate au poil, et nous suit sans broncher dans nos différentes pérégrinations. Notre seul échec dans l’histoire, c’était la sieste. La sieste sur la plage, il voulait pas. On a chanté Ben Mazué, fait un câlin, des caresses, mis un paréo en couverture, grondé, dormi à côté. Rien à faire. Il voulait pas.
Sauf aujourd’hui.

Continuer la lecture de Abnégation parentale

3 ans déjà

A la naissance de mon fils, j’avais commencé à noircir quelques pages d’un carnet pour me souvenir des jolis moments, puis quelques mois plus tard, des premiers mots émouvants. J’avais prévu de continuer comme ça toute son enfance, mais la vie étant ce qu’elle est, j’ai fait d’autres trucs (des listes de courses, des courriers à l’URSSAF, des tartes aux pommes, que sais-je). Bref ça m’ennuie de ne pas avoir noté ce qui a été cool cette dernière année donc je vais le faire là. Ca t’embête pas? Je vais te noyer de souvenirs larmoyants. Bon appétit.

Continuer la lecture de 3 ans déjà

Ma belle-famille

papi mémé tonton tata

Quand ma belle-mère nous a ouvert la porte dimanche dernier, elle a accueilli son fils et son petit-fils à bras ouverts. Moi j’ai cru que j’allais me faire recaler à l’entrée. Elle m’a regardée de haut en bas façon videur de boîte. Je suis restée debout comme une dinde, ça a duré mille ans et puis elle s’est effacée pour me laisser passer.

Continuer la lecture de Ma belle-famille

Avoir un enfant : tout ce qu’on t’a dit est faux

On m’a toujours présenté la maternité comme une suite d’abandons.

Abandon des grasses matinées, des nuits paisibles, du ciné, des restos, des moments à toi.

Plus de vie sociale.

Plus de vie sexuelle non plus d’ailleurs. Continuer la lecture de Avoir un enfant : tout ce qu’on t’a dit est faux