La Martinique ça se mérite

Zorro pas content

Ca va Jeannine? Tu sais où je suis?

Je suis au pays du colibri.

Non, pas chez Pierre Rabhi.

En Martinique.

Au pays du Robert, du Gros Morne et de Petite Cocotte (ne me challenge pas, ces endroits existent).

En Mawtinik!

Je suis tellement dingue de leur accent, je pourrais vivre avec un martiniquais.

Au temps pour moi, c’est déjà le cas.

D’où le voyage d’ailleurs. Nous sommes venus présenter l’enfant.

C’est normal. La famille serait originaire du Havre, nous aurions pareillement fait le déplacement. Avec peut-être un tout petit moins d’empressement et un tout petit plus de k-way.

Et quid du vol qui nous a menés jusqu’à cette belle – mais bien lointaine – île?

Je t’épargne le suspense: c’était l’enfer.

L’apocalypse, le bout du chemin, la fin d’une époque (celle où j’adorais prendre l’avion).
Pour te dire, je crois que j’aurais préféré passer une soirée avec Valérie Pécresse.

 

Pourtant je m’étais préparée. J’avais lu moult blogs spécialisés sur comment voyager avec un enfant en bas âge, comme quoi qu’il faut prévoir de nouveaux jouets pour créer l’effet de surprise, les assoiffer pour pouvoir les faire boire au décollage et autres astuces imparables grâce auxquelles « le vol ne sera plus qu’une formalité »!

Bah ça ne marche pas, tu t’en doutes.

Déjà pour assoiffer son enfant, faut être la belle-mère de Cendrillon. Ensuite, les nouveaux jouets, ça marche 12 mn. Le vol dure 9 heures.

Je te fais un dessin ou tu visualises ?

  Continuer la lecture de La Martinique ça se mérite

Publicités

[Thaïlande-Ep2] L’Everest en tongs

Hier on a fait une sortie au Parc National d’An Thong. En tongs.

Ils sont rigolos ces Thaïs parce qu’on a fait l’équivalent de l’Everest… en tongs donc, mais pour savoir qui était capable de le faire avant de partir, ils nous ont simplement demandé si on avait le vertige.

Non mon ami, je n’ai pas le vertige: quand je monte en ascenseur en haut de l’Arc de Triomphe par exemple, ça va. En revanche, escalader à mains nues une montagne de rochers escarpés et acérés comme des lames de couteaux japonais – que si tu fais un mouvement de travers, tu décroches et tu meurs – je considère que c’est pas pareil, tu vois ???

Quand je repense à cette ascension, Doux Jésus, j’en ai les genoux qui se rencontrent…

Continuer la lecture de [Thaïlande-Ep2] L’Everest en tongs

[Thaïlande-Ep3] Bob Marley en fond sonore

On a pris le bus et on est arrivés à bon port.

A 3h du matin. Au port, bon ou pas, à 3h du matin, y a pas de bateaux qui partent. Donc on a attendu que ce soit l’heure que les bateaux partent.

Chacun a tué le temps à sa façon. Quelques-uns ont bu des bières, l’Homme a bouquiné, moi j’ai dormi sur un banc avec les moustiques.

« Dormi » étant peut-être un peu exagéré si l’on considère le temps que j’ai passé à remettre en place mon gilet, pour qu’il recouvre le bas de mon dos et que le haut isole ma nuque. J’ai dû le faire une petite centaine de fois, ce qui, au vu de mes piqûres de moustiques, s’est révélé parfaitement inutile.

Continuer la lecture de [Thaïlande-Ep3] Bob Marley en fond sonore

Chère Wonderbox…

Chère Wonderbox,

Je t’ai achetée pour aller passer un week-end avec mon mec, dans un joli endroit, en France.

Je t’ai choisie avec soin, soupesant pendant un bon moment les différents avantages et inconvénients de toi et de chacune de tes consoeurs (tu en as beaucoup).

J’ai fini par te sélectionner, pensant que tu réunissais tout ce que j’étais venue chercher.

Le choix dans les lieux, le choix dans la date, la facilité d’utilisation.

Continuer la lecture de Chère Wonderbox…

[Philippines-Ep4] La croisière s’est amusée

La croisière était dingue.

Sonia et Daniel, nos amis Hollandais (oui, 3 jours de croisière et ils sont nos amis. Amis hollandais, c’est chic non?), bref Sonia et Daniel sont adorables et on s’est super bien entendus. Heureusement tu me diras parce que trois jours à quatre + notre skipper, Philip, sur une barque, t’as plutôt intérêt à bien t’entendre.

Parce qu’ils sont choux ici, ils disent un bateau – un « bangka » plus précisément – mais nous en France (et je dirais dans le reste du monde aussi d’ailleurs), on appelle ça une barque. Une barquette même.

Continuer la lecture de [Philippines-Ep4] La croisière s’est amusée

[Philippines-Ep3] Un noir et une rousse aux Philippines

Souvenirs de vacances – Eté 2011 – Episode 3


L’aventure continue.

On a failli se faire rouler comme des bleus par un homme sans scrupules en venant à Palawan (où on est en ce moment). On était hyper fiers d’avoir trouvé ce qu’on pensait être le mega bon plan: le mec nous montait au nord de l’île en van privé (avec la clim, le luxe) pour une bouchée de pain.

Tu parles: une fois parcourus les premiers kilomètres, on a compris quon s’était fait rouler (gros jeu de mots, je ne perds pas ma verve) et on lui a demandé illico de nous ramener au terminal des bus. Là on a finalement réservé un van, public, pour le lendemain, dans lequel on sest entassé à 10 (+ un mec sur le toit avec les bagages). Du coup on a passé la journée et la nuit à Puerto Princesa où on a traîné et humé lair du temps comme dirait Marie-Ange Nardi.

Puerto Princesa
Le port de la princesse

On sest fait dévisager toute laprem par les habitants qui se retournaient sur nous, j’avais l’impression davoir 3 jambes et un oeil au milieu du front tellement ils avaient l’air perturbés en nous regardant. Un noir avec une rousse, ils avaient jamais vu ça je crois. Bref on est partis le lendemain à 6h du matin, et après six heures de route (de piste plutôt) on a atteint El Nido, au nord de Palawan. Les paysages qu’on a traversés étaient magnifiques mais six heures de route à dix dans un van pour six, ça fait long je peux te dire, on était contents d’arriver. Surtout qu’à El Nido, il y a la plage, enfin!!! On est là depuis hier et jusqu’ici il a fait un temps pas terrible à cause du typhon qui est passé mais aujourdhui il a fait beau, ce qui ma permis de prendre enfin mes coups de soleil annuels.

Et surtout breaking news, ça y est, on a réservé la croisière: on part demain!!! On a fait toutes les agences du village (les mecs en mode benchmark sur une île des Philippines, n’importe quoi) et c’est comme ça que non seulement on a trouvé la croisière de nos rêves mais surtout avec qui la faire (oui, on part en croisière en amoureux, avec un autre couple. C’est pas qu’on ait envie d’essayer l’échangisme, c’est juste qu’à deux, c’est trop cher, pour eux comme pour nous. Mais ils ont l’air hyper sympas. Ils sont Hollandais, c’est bien non?!).

Bon, on verra bien, je suis sûre que ça va être dingue.

A plus dans le bateau

 

[Philippine-Ep2] La panne de bus

Pekin express continue.

On partait de Batad pour redescendre vers Cebu, notre prochaine destination. Nuit en bus comme à l’aller.

Tu vois pas qu’on a été réveillés par le conducteur qui criait à l’attention des passagers…

C’était dans sa langue natale (sont peu de conducteurs de bus à parler français aux Philippines, c’est pas pratique, pratique) : on était tombés en panne en plein milieu de la nuit et des montagnes parce que le bus il avait trop fait chauffer ses pneus.

Le bordel...

Continuer la lecture de [Philippine-Ep2] La panne de bus

[Philippines-Ep1] Le trek dans les rizières

Je n’ai qu’une chose à dire: on rentre de deux jours de trek dans les montagnes.

De trek aux Philippines!!!!

C‘était pas prévu, ça s’est fait comme ça, au pied levé. Physiquement je pense être allée au bout de moi-même. D’ailleurs depuis, je marche en canard.

Enfin ça valait le coup: on vient de passer deux jours dans les rizières en terrasse de Banaue et Batad, 2 villages perdus dans les montagnes de l’île de Luzon, au nord de Manille.

Roots à mort.
Je me suis dit: vas-y ma grande fille, ne recule pas devant ce manque cruel de luxe. Sois forte.

Continuer la lecture de [Philippines-Ep1] Le trek dans les rizières

[Malaisie-Ep2] Seribuat c’est super bath

L’arrivée sur l’île a été faramineuse.

Pour te situer, c’est dans l’archipel de Seribuat qu’ils tournent les Koh Lanta du monde entier (quand l’émission se déroule en Malaisie, sinon ils tournent ailleurs bien entendu).

Et c’est dans l’hôtel qu’on avait choisi qu’ils envoient les candidats reprendre des forces, rapport au confort de l’endroit. Je te le confirme : c’est confort. Il y a un bar à cocktails extérieur qui diffuse du jazz, ça c’est confort à mort ou pas ? Un jacuzzi aussi. Des bungalows sublimes qui donnent sur la mer. Turquoise. Mais turquoise du genre qui contraste férocement avec le sable blanc immaculé tu vois ? Du genre qui te fait monter les larmes aux yeux tellement c’est pur et beau.

Je suis restée plusieurs heures à admirer le paysage. J’ai même pas ouvert mon ELLE, c’est pour dire. Et puis alors on est seuls, dix clients maximum; c’est très appréciable ça aussi. Je dirais même que pour finir les vacances – oui, déjà – c’est le plus bel endroit qu’on pouvait imaginer…

[Malaisie-Ep1] L’esprit backpackers

On est en route pour l’archipel de Seribuat.

Enfin là présentement, on est en transit (qui, en parlant de ça, va très bien, je te remercie de ta sollicitude. C’est très étonnant d’ailleurs, rapport à ce qu’on bouffe, mais enfin je ne vais pas m’étendre outre mesure … ), on est donc en transit à Kuala Terengganu, charmante ville de bord de mer, où nous sommes arrivés à 14h30.

Notre bus partant ce soir à …. 21h30. Continuer la lecture de [Malaisie-Ep1] L’esprit backpackers